Pourquoi ce choix de mixer carte et app

Published by Nicolas Dehorter on

Avec Pascaline nous aimons les cartes en papier, car elles sont plus qu’un simple outil, elles sont un moyen de découvrir le monde, de se repérer, de se souvenir, de partager. Elles nous ancre aussi dans le réel et les souvenirs. Mais nous aimons aussi les applications, car elles sont plus pratiques, plus rapides, plus précises. C’est pourquoi nous avons créé une solution innovante, qui vous permet de profiter des avantages des deux : une carte en papier connectée à une application augmentée.

Photo de <a href="https://unsplash.com/fr/@anniespratt?utm_content=creditCopyText&utm_medium=referral&utm_source=unsplash">Annie Spratt</a> sur <a href="https://unsplash.com/fr/photos/enfant-regardant-la-carte-kZO9xqmO_TA?utm_content=creditCopyText&utm_medium=referral&utm_source=unsplash">Unsplash</a>

Avec notre carte en papier, vous pouvez toucher, sentir, plier, déplier, marquer, partager, décorer votre carte comme bon vous semble. Vous pouvez jouer, apprendre, imaginer, raconter avec votre carte comme vous le feriez avec un livre. Vous pouvez garder, coller, écrire, partager avec votre carte comme vous le feriez avec un souvenir.

Avec la précision de l’application

Avec notre application augmentée, vous pouvez scanner, zoomer, naviguer, explorer votre carte comme vous le feriez avec un écran, vous pouvez écouter les aventures de nos héros, vous immergez dans une époque, découvrir grâce à l’imagerie 360 ° des espaces non accessibles au public, vivre une expérience en somme.

Quand j’étais petit, mon père m’a offert une carte du monde pour mon anniversaire. C’était une grande carte, avec plein de couleurs, de noms et de symboles. Je l’ai accrochée au mur de ma chambre, et je passais des heures à la regarder, à rêver de tous les endroits que je voulais visiter. Avec les cartes, nous faisions des jeux, des devinettes, des histoires. Nous comparions les cartes anciennes et les cartes modernes, nous cherchions les différences, les ressemblances, les erreurs, les mystères. Nous apprenions des choses sur la géographie, l’histoire, la culture, la nature. Nous imaginions des itinéraires, des rencontres, des paysages. Nous nous amusions, nous nous émerveillions, nous nous émouvions.

Avec les cartes, nous gardions aussi des souvenirs, des traces, des témoignages. Nous collions des photos, des tickets, des timbres, des fleurs séchées sur les cartes. Nous faisions des albums, des carnets, des collages avec les cartes. Nous partagions nos expériences, nos impressions, nos émotions avec les cartes.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, je suis grand et je peux me considérer comme adulte, Mais nous n’utilisons plus de cartes en papier, nous utilisons des applications sur nos smartphones. C’est plus pratique, plus rapide, plus précis. Mais c’est aussi plus froid, plus impersonnel, plus banal. Les applications nous disent où aller, comment y aller, combien de temps y aller. Mais elles ne nous disent pas pourquoi y aller, ce qu’on y voit, ce qu’on y ressent.

C’est sans doute aussi pour cela que l’on a créé Monumentales pour conserver une part d’authentique et d’aventure dans nos découvertes.

Parce que :
« L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage »

C’est surtout pour moi ce que l’on retient et ce que l’on a pu partager et peut-être conserver une part d’enfance.